updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Deproduction 1&2 de Perrine Valli

Projet né de la résidence de recherche CulturesFrance «Villa Médicis Hors les murs», que la chorégraphe Perrine Valli a effectuée à Tokyo en 2009, «Deproduction» questionne la notion de productivité et d’improductivité au sein de la création artistique.
Pour Perrine Valli, «cette réflexion est apparue lorsque j’ai pris conscience que cette résidence avait une grande particularité : celle de n’imposer aucune productivité à l’artiste ». Du coup, elle a décidé d’aborder cette résidence par un concept très japonais : l’expérience du vide.

Sur place, son intérêt la pousse vers les mangas érotiques, littérature très prisée des Japonais-e-s. Ayant travaillé dans ses deux dernières pièces chorégraphiques sur l’identité sexuelle, Perrine Valli a interrogé les femmes sur le sujet en les invitant à répondre à un questionnaire anonyme créé avec l’aide d’amis japonais.
Son projet a été invité par l’Ambassade de France, dans le cadre d’une conférence lors de la journée de la femme, mais le volet «sexualité» a finalement été supprimé… Le mot sortait-il du contexte? La censure morale et la conformité discursive à l'oeuvre sous les lambris républicains s'accommodent difficilement d'une terminologie susceptible de déranger l'ordre symbolique. Au final, le travail de la chorégraphe traitera de cette conférence qui n’a pas eu lieu et du pourquoi elle n’a pas eu lieu. Développée sous la forme d’une performance interprétée par elle-même, «cette création abordera la parole et le texte qui sont de nouveaux élements de recherche pour moi. J’ai donc souhaité collaborer avec Tamarra Bacci, qui travaille actuellement sur des projets proches du théâtre (Pascal Rambert, Roméo Castellucci) pour la "mise en scène” de cette performance», précise l'artiste.

Deproduction 1 & 2
Du jeudi 9 juin au dimanche 12 juin 2011 à 20h30
Dimanche à 19h.

THEATRE DE L'USINE
11, rue de la Coulouvrenière
1204 Genève