updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Cachez ce sexe...

 

 

 

 

 

Le Musée Leopold de Vienne est obligé de censurer l’affiche de son exposition Nackte Männer.

L’affiche de Nackte Männer crée la polémique, et s’est vue castrée à une semaine de cette exposition inédite de quelques 300 nus masculins,  signés Egon Schiele, Andy Wharol, Jean Cocteau, et Louise Bourgeois entre autres.. Cette belle diversité s’affichait joyeusement en format mondial dans les rues de Vienne, avec la photo Vive la France (2006) de Pierre et Gilles, jusqu’à ce que des pères de famille crient au scandale, choqués par les trois footballeurs en chaussettes et crampons (et rien d’autre).

Des hommes nus dans une oeuvre d’art. Où est le problème? Pour les artistes de l’Antiquité, le corps humain nu représentait dans ses proportions idéalisées la pureté et l’ordre divin. Que s’est-il passé depuis? Depuis, le Moyen Age et l’influence de la religion chrétienne ont renvoyé le nu à sa penderie, accusé de blasphème et de péché d’orgueil.

Doit-on en déduire que le Moyen-Age fait son come-back? A une époque où c’est l’image d’un corps de femme nu qui sert le plus souvent à vendre des braies et des poulaines, qu’est-ce qui pousse des pères de famille à vouloir protéger leurs enfants de la vue d’un trio de bites sur une affiche de Musée? Si la nudité dans l’art posait vraiment problème, ceux qui s’attaquent au Musée Leopold auraient depuis longtemps demandé à la Municipalité de Florence de metre un slip à son David.

Peut-être que ce qui les gêne vraiment dans Vive la France, c’est qu’ils se sentent  relégués au rang de saucisse, associés à la chair plutôt qu’à l’âme?  Bienvenue au club! Que ces pères se rassurent, dans une société qui denude des femmes pour vendre des voitures, ou les étouffe de vêtements pour vendre une religion, ils gardent encore le pouvoir de couvrir leurs avants (!) quand il se sentent trop exposés. Quant à celles et ceux qui nous reconnaissons dans Vive la France,  célébration bien membrée d’une société multiculturelle et multisexuelle, il ne nous reste plus qu’à prier pour que Pierre et Gilles fassent des petits! Et que tous les sexismes aillent se rhabiller.