updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

France: la fin de l'ABCD de l'égalité?

Après la reculade du gouvernement Hollande concernant le projet de loi sur la famille et de l'hypothétique légalisation de la PMA, la Manif pour tous peut se targuer d'un succès. Le collectif ne désarme pas et sa porte-parole, Ludovine de la Rochère, réclame le retrait pur et simple de l'ABCD de l'égalité, un module éducatif contre les stéréotypes de genre à l'école, actuellement testé dans quelques classes. Jusqu'où le gouvernement français va-t-il se retrancher pour satisfaire cette frange réactionnaire qui se croit seule légitime à défendre la famille?

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le collectif estime que le report de la loi, suite à la manifestation de dimanche dernier, est "d'abord une victoire pour les enfants et les familles", entendez celles qui rentrent bien dans les cases de l'hétéronormalité et des dogmes religieux : exit les familles arc-en-ciel, les mères célibataires, les familles recomposées etc. Pour autant, le mouvement ne s'arrête pas là et Ludovine de la Rochère révèle qu' "au-delà des questions de filiation, nous avons d'autres revendications" dont la suspension immédiate de l'ABCD de l'égalité ou le renforcement de l'interdiction de la Gestation pour autrui.

Pour rappel, les ateliers de l'ABCD de l'égalité sont des cours qui questionnent les "métiers de filles" et les "métiers de garçons" ou interrogent les contes de fée avec ces princesses qui doivent forcément être sauvées par des princes charmants. Rien de bien dramatique. Sauf que des groupes liés à la Manif pour tous ont lancé des rumeurs  contre ce dispositif éducatif via les réseaux sociaux et des SMS en disant que les enfants de maternelle et de primaire allaient apprendre à se masturber lors d'interventions données par des personnes homosexuelles ou transsexuelles. L'effet a été immédiat : les écoles de la banlieue parisienne se sont littéralement vidées, le mouvement ayant été largement suivi par les musulmans et les chrétiens adventistes. L'entreprise de désinformation a bien fonctionné et là encore on peut se demander si le gouvernement va renoncer devant la pression d'obscurantistes à éduquer les enfants à l'égalité pourtant inscrite dans la devise de la France et sur tous les frontons des écoles publiques?

De son côté, l’inter-LGBT qui rassemble les associations lesbiennes, gays, bisexuelles et trans estime que le président et son gouvernement «n’assument plus leur engagements, reniés par une suite hallucinante de reculades et de reniements successifs depuis des mois». «Cette énième reculade éclaire le dédain du gouvernement pour toutes les lesbiennes qui courent de grands risques de santé en raison des traitements hormonaux différents entre la France et les pays dans lesquels elles se rendent pour profiter d’une PMA ". Le communiqué rappelle qu’il s’agissait d’un «engagement pris par François Hollande» dans une interview donnée au magazine Tétu en 2012.

Devant ces renoncements et autres lâchetés gouvernementales, il ne restera plus qu'aux femmes espagnoles à aller en France pour avorter et aux femmes françaises à aller en Espagne pour se faire inséminer… Dans quelle sorte d'Europe vivons-nous?