updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Gay donc pas sexiste...

A la Chambre des représentants belge, les députées se débattent comme dans toutes les assemblées parlementaires du monde entier avec les propos sexistes de leurs collègues masculins. Sauf que cette fois-ci, l'histoire est particulière puisque l'auteur affirme qu'il ne peut s'agir de sexisme puisqu'il est gay…

Nawal Ben Hamou, députée fédérale PS de 27 ans, intervenait pour la première fois devant ses pairs, sur un sujet relatif à la fonction publique et fut longuement applaudie pour son travail. Suite à son discours, le député du Mouvement Réformateur, Jean-Jacques Flahaux s'est exprimé  en ces termes: «Je tenais à féliciter notre nouvelle collègue. Elle parle bien. Elle est intelligente. Et moi, je peux me le permettre, elle est jolie», avant de qualifier la députée d’«Alice au pays des merveilles», pour marquer son désaccord sur la question traitée .

Nawal Ben Hamou a immédiatement réagi: «Mon intervention était de défendre les travailleurs et les fonctionnaires. Et je trouve révoltant qu’un député s’arrête uniquement sur mon physique. J’attendais un peu plus de considération à l’égard des travailleurs. Je suis le relais des citoyens au sein du parlement et non une barbie! Il faut arrêter de parler de mon physique constamment.» Pour la presse belge, l'affaire n'est pas sans rappeler les habituels comportements sexistes de l'Assemblée nationale française et en particulier ceux subis par Cécile Duflot, alors ministre du Logement, qui avait été sifflée parce qu'elle portait une robe.

Sauf que Jean-Jacques Flahaux ne comprend pas la colère de Nawal Ben Hamou ni le fait d'être taxé de sexiste. Selon lui, puisqu'il est homosexuel, il aurait le droit de faire ce genre de remarque: "Je suis gay et tout le monde le sait. Il n’y a donc pas de côté sexiste de ma part. Ce n’est pas comme si cela venait d’un homme hétérosexuel". Alors, nous voilà rassurées ! Le fait d'appartenir à une minorité sexuelle n'absout personne de comportements répréhensibles. Eh oui, on peut être gay et sexiste, gay et grossier, voire gay et de mauvaise foi.

Photo DR, Nawal Ben Hamou, députée PS à la Chambre des représentants belge