updated 9:44 AM CEST, May 9, 2017

Bientôt...

 lemiliedegourdie1

ENCORE UN PEU DE PATIENCE!

LES NEWS SONT EN ROUTE!

Pas de maquillage au volant

Loujain al-Hathloul, activiste féministe d’Arabie Saoudite, a été arrêtée alors qu’elle rentrait des Emirats arabes unis au volant de sa voiture. Elle a documenté son aventure à travers son compte Twitter ce qui a engendré de nombreuses réactions de la part de ses concitoyen-ne-s. Son arrestation relance la polémique sur l’interdiction de conduire faite aux femmes saoudiennes.

Dimanche dernier, munie de son permis de conduire obtenu dans le pays voisin, Loujain al-Hathloul s’apprête à passer la frontière pour rentrer chez elle et accessoirement pour attirer l’attention du gouvernement sur cette interdiction absurde. Elle se filme au volant avant et pendant sa tentative. Evidemment, les garde-frontières ne l’autorisent pas à pénétrer aux commandes de sa grosse cylindrée sur le territoire saoudien. Elle twitte. «Ça fait 24 heures que je suis à la frontière saoudienne. Ils ne me donnent pas mon passeport, ne me laissent pas passer et le ministère de l’Intérieur ne réagit pas». Elle est bel et bien bloquée à ce poste frontière et du temps pour documenter ce qui lui arrive, elle va en avoir.

Dans ses messages, la jeune femme décrit les conditions de son arrestation et estime qu’elle ne fait rien de mal : elle a un permis délivré aux Émirats arabes unis. Et selon un accord signé par le royaume wahhabite, "un conducteur détenant un permis de conduire délivré dans un pays du Golfe a le droit, sans entamer aucune démarche, d'utiliser son permis dans un autre pays du Golfe". Dans cet accord, il n’est pas fait référence au sexe du conducteur. Pourquoi dès lors ne pourrait-elle pas conduire en Arabie Saoudite ?

On se souvient du mouvement Women2Drive initié en 2011 par Manal al-Charif, informaticienne de 32 ans, qui se filmait au volant dans les rues de Riyad. Arrêtée, la jeune femme avait reçu un large soutien sur les réseaux sociaux. Devant la détermination des Saoudiennes, le gouvernement commence à lâcher du lest. En effet, il est désormais question d’assouplir l’interdiction sur la conduite pour les femmes. Début novembre pour la première fois, le conseil consultatif du roi d’Arabie saoudite a recommandé la levée partielle de l’interdiction de conduire pour les femmes sous certaines conditions : seules les Saoudiennes de plus de 30 ans et qui ne sont pas maquillées auraient le droit de prendre le volant. De quoi méditer…

Photo © Twitter @LoujainHathloul