updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Prêtres pédophiles, la faute aux féministes

D’après le cardinal catholique étasunien Raymond Leo Burke, certains prêtres sont pédophiles à cause des féministes radicales. Dans l’interview qu’il a donné au site  The New Emangelization, il en fait la démonstration avec un aplomb consternant.

Si les propos de ce représentant ultra-conservateur de l’église catholique sont choquants, ils n’ont rien de surprenant. Connu pour ses charges violentes contre les homosexuel-le-s et les divorcé-es, il s’attaque, pour changer, aux féministes dont les débats orienteraient le Vatican à «constamment se pencher sur les problèmes des femmes au lieu d’aborder les questions importantes et critiques des hommes» comme «les dons particuliers que Dieu donne aux hommes pour le bien de la société». Pour lui, le féminisme radical est un fléau « qui agresse l’Eglise et la société depuis les années 1960, a laissé les hommes très marginalisés ».

Tout est la faute des femmes et de leurs revendications. L’égalité aurait ainsi, d’après son analyse, conduit à une crise des vocations masculines tandis que les femmes aspirent toujours plus nombreuses à la prêtrise et commencent leur carrière en servant la messe. Les garçons ne voudraient plus servir la messe en raison de la présence des filles selon lui. Pour lui, il est « naturel » que les jeunes garçons n’aient pas envie de se mélanger avec les filles.

Les féministes auraient détruit la vie de bien des hommes en leur enlevant leur identité masculine  et qui, de ce fait, seraient «pauvrement formés» et verseraient dans «la pornographie, la promiscuité sexuelle, l’alcool, la drogue et toute une gamme de dépendances ». Le féminisme radical aurait alors conduit les pédophiles à devenir prêtres. Le cardinal nous explique sa vision des choses : «Il y a eu une période où les hommes, féminisés et confus au sujet de leur propre identité sexuelle, sont entrés dans les ordres. Malheureusement certains de ces hommes souffrant de troubles, ont abusé sexuellement de mineurs». Et c’est ainsi que l’église catholique se dédouana de ses crimes. Amen.

Photo DR