updated 9:44 AM CEST, May 9, 2017

La fin de la taxe tampon?

La baisse de la taxe tampon votée par le Sénat en France ne signifie pas pour autant la victoire définitive selon les féministes. Malgré la période particulière, les activistes parisiennes ne veulent pas renoncer à leur combat.

Alors que les député-e-s avaient écarté un amendement visant à baisser la taxe sur les tampons et les protections hygiéniques (actuellement de 20%), samedi, les sénateurs-trices ont voté la réduction de cette TVA à 5,5%. Il faut dire que les activistes féministes avaient mis le paquet envoyant des centaines de sous-vêtements tachés de sang aux parlementaires mais également aux ministres du gouvernement. Le 11 novembre, elles s’étaient rassemblées à Paris pour faire entendre leur voix bien décidées à ne rien lâcher sur la suite à donner.

Les attaques sur Paris ont certes mis un frein à l’élan des féministes qui se sont faites rappeler à l’ordre par certains politiciens conservateurs saisissant l’occasion du deuil national pour leur signifier l’indécence de leur combat… La période se prêtant à tous les amalgames et toutes les outrances, les activistes ont alors peut-être baissé le son mais pas la garde. A chacun-e sa manière de résister aux multiples oppressions. Et si comme l’humoriste belge Charline Vanhoenacker le remarquait ce matin sur France Inter à propos de ses compatriotes, « pour éviter les attentats, nous on arrête de vivre », d’autres choisissent en effet le silence et le repli. Les Français-es semblent au contraire vouloir continuer à sortir et à s’exprimer. Et les féministes d’Osez le féminisme ! et de Georgette Sand notamment continuent à twitter et à maintenir la pression sur les parlementaires.

Pour pouvoir entrer en vigueur, le texte revu doit encore être approuvé par l’Assemblée nationale lors de la deuxième lecture du projet de loi de finances. La Ministre de la santé Marisol Touraine dit être « favorable à une évolution de la TVA sur les produits d’hygiène féminine ». Les associations restent vigilantes.

 

Photo, manif du 11 novembre au Châtelet à Paris