updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Basket: une tenue sexy sexiste?

Le nouveau réglement de la FIBA, fédération internationale de basket, a pris une drôle de tournure concernant la tenue des filles: le haut doit être près du corps et le short au moins à 10 centimètres du genou. La plus grande joueuse du monde Diana Taurasi s'y oppose et continue à courir sur les parquets en maillot XXL, accumulant amendes et réprimandes.

Le basket féminin n'étant pas médiatique, les dirigeants de la FIBA en ont conclu qu'il fallait le rendre sexy, façon beach-volley. Pourquoi diable ce sport-ci a-t-il en quelques années envahi nos écrans et nos villes? Pour son suspens haletant, pour son engagement physique ou pour les bombasses en mini-shorty qui sautent de part et d'autres d'un filet? Vous trouverez la réponse comme tous les sponsors et annonceurs qui investissent dans une activité sportive qui attire des foules de mâles consommateurs et fixe leur attention pendant un minimum de temps. Jusque-là, les joueuses de basket, elles, évoluaient dans une tenue flottante à l'instar de leurs collègues masculins sans penser une seconde à souligner la moindre de leurs courbes. Celles de l'audimat en aurait ainsi souffert.

Avec cette nouvelle tenue, le basket féminin devrait enfin captiver le public. A noter que certains pays comme le Brésil et l'Australie avaient déjà équipé leurs joueuses de manière plus ajustée depuis de nombreuses années déjà. Ce changement aurait comme raison officielle le confort des basketteuses. Mais alors pourquoi les basketteurs ne sont-ils pas concernés par le nouveau code vestimentaire? Ca et là dans le monde, la polémique commence à enfler que ce soit dans les pays musulmans où le maillot moulant risque de coincer aux entournures ou en Occident où les féministes y voient une énième tentative d'utiliser le corps des femmes à des fins commerciales. Les joueuses, elles-mêmes ont des avis partagés. La peur de paraître trop virile est très présente dans le milieu du sport et la transgression de genre n'y est pas une revendication: les sportives préfèrent se conformer aux normes de leur sexe, alors une tenue qui les différencie de leurs homologues masculins ajoute à leur "féminité". Et pour changer, c'est encore le corps des femmes qui est en jeu...