updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

L'échappée et l'autodéfense féministe

Former de nouvelles monitrices d'autodéfense féministes, tel est le nouveau projet de l’Échappée, l'association genevoise qui soutient les initiatives collectives de femmes, à travers sa nouvelle campagne d'appel à dons. Après les chantiers-écoles non-mixtes, les féministes de l'Échappée entendent ouvrir aux femmes de nouvelles perspectives en leur proposant toujours plus d'outils pour leur émancipation.

Elles partent d'un constat simple : les demandes en stages d'auto-défense, que ce soit des particulières ou des institutions, se sont démultipliées en zone francophone européenne (Suisse, France et Belgique) ces dernières années, et l'offre ne suit pas, faute de suffisamment de monitrices. Ce qui laisse le champ libre à des pratiques tel le self-defense ou le krav-maga qui fleurissent un peu partout alors qu'elles ne sont pas adaptées aux réalités sociales et quotidiennes des femmes. En effet, de nombreux cours leur sont proposés par des hommes qui ne mesurent pas forcément leurs attentes : ces enseignements sont très souvent orientés vers les arts martiaux, dont la pratique s'inscrit dans un contexte hiérarchique et traditionnel alors que les femmes qui suivent des cours d'autodéfense le font pour prendre le contrôle de leur vie et la rendre plus sûre. L’autodéfense est un outil de prévention qui a pour objectif d’empêcher que la violence n’ait lieu.

Les cours d’autodéfense féministe insistent sur les méthodes qui permettent de mettre un terme à la violence le plus tôt possible, avant que l'agression physique ne se produise. D'où l'importance des stratégies verbales et du travail sur la confiance en soi. La force physique ne fait pas tout. Il y a donc un vrai enjeu à soutenir des méthodes d'autodéfense clairement féministes qui partent des situations de violence faites aux femmes et participent à briser la spirale de la violence en apprenant aux femmes à se protéger et à protéger leur entourage (enfants, amies, etc). Les informations fournies sur les aspects juridiques entourant les violences conjugales et la légitime défense peuvent permettre aux bénéficiaires de s'orienter plus facilement vers d'autres structures déjà existantes. Ainsi les femmes deviennent actrices de prévention sur les violences qui leur sont faites, ainsi qu'animatrices de prévention relais auprès de leur entourage.

C'est pourquoi l'association l’Échappée, qui récolte des fonds pour des projets féministes et collectifs, a décidé de lancer une campagne d'appel à dons pour lancer une nouvelle formation de monitrices. Il s'agit de réunir 22 000 CHF sur un budget total de 68 000 CHF, pour une formation qui devrait débuter à la fin de l'année 2015 et se poursuivre en 2016.

Si vous voulez soutenir l'association, vous pouvez envoyer votre contribution sur le CCP 12-852744-9 ou par virement bancaire : Banque Postale IBAN CH93 0900 0000 1285 2744 9. Tout don quel qu’en soit le montant, est le bienvenu.
Pour recevoir les informations sur les prochaines soirées de présentation écrivez à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou à l’Échappée, c/o Lestime, rue de l'Industrie 5, 1201 Genève.