updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

De la cuisine au parlement

 

Avec ce film de Stéphane Goël, nous remontons le temps d'une lutte d'un autre siècle, celui du suffrage féminin. Et pourtant, la Suisse fut l'un des derniers pays au monde à accorder le droit de vote aux femmes, pour la simple raison que cela nécessitait l'autorisation du corps électoral... masculin.

Au total, il aura fallu cinquante votations, 140 ans de combats et plusieurs générations de femmes pour décrocher le droit de se rendre aux urnes. Le 7 février 1971, les Suissesses deviennent des citoyennes à part entière. Le film retrace, à travers des images d'archives, des reportages et le regard de Simone Chapuis-Bishof, Patricia Schulz, Brigitte Studer, Amélia Christinat, Gabrielle Nanchen et Elisabeth Kopp, ce chemin semé d'embûches. On ose à peine croire que ça s'est vraiment passé, que ça s'est vraiment dit. Stéphane Goël nous injecte une sacrée piqûre de rappel. Ce film, actuellement au festival de Soleure, doit surtout être montré dans les écoles, parce que cet incroyable mouvement de libération fait partie de l'histoire suisse. Tout ce qui structure les rapports sociaux, et en particulier ceux de sexe, y figure. En 2012, les femmes ont fini par sortir de leur cuisine pour entrer en politique, un peu. Un documentaire juste et intelligent.