updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Vaud: la fin des pubs sexistes?

 

Le 8 mars approche, les politiques remuent. Un peu. Vaud voudrait montrer l'exemple en réactivant son plan cantonal pour l'égalité né en 2004. Comme le temps passe vite! Mais pas seulement et c'est là qu'on mesure toute l'utilité des dates symboliques: le Grand Conseil vaudois a chargé le Conseil d’Etat de rédiger une loi visant à interdire les affiches publicitaires sexistes situées dans l'espace public. A l'instar de ce qui se pratique dans d'autres pays européens, une commission d’expert-e-s aura la lourde tâche de juger le caractère dégradant ou non des publicités . A l'origine de cette motion, la députée verte Sandrine Bavaud dont la proposition a obtenu une large majorité de 82 voix contre 30 et 11 abstentions.

Les autres mesures concernent l'égalité salariale. Les député-e-s ont adopté deux propositions approuvées à l’unanimité moins quelques abstentions. Les compétences de la Commission tripartite seront ainsi élargies. Et en plus de lutter contre le travail au noir et le dumping salarial, les 25 inspecteurs auront désormais pour mandat de vérifier que les entreprises qu’ils contrôlent appliquent l’égalité salariale entre hommes et femmes. Doit-on redire qu'il reste fort à faire? Doit-on faire de chaque jour de l'année un 8 mars pour espérer atteindre un jour un statut d'égalité réelle?

Photo DR, Sandrine Bavaud, élue verte au Grand Conseil vaudois