updated 9:44 AM CEST, May 9, 2017

Desperate Alkestis, la force créatrice

Desperate Alkestis, la nouvelle pièce mise en scène par Anne Bisang au Grütli, réserve quelques surprises et réveille la scène genevoise. l'émiliE a voulu connaître les intentions d'une femme de théâtre libre. Interview.

 

l'émiliE: Pourquoi le choix de cette pièce? Quels sont ses principaux enjeux?

Anne Bisang: Le mythe d'Alkestis est méconnu. Pourtant la notion de sacrifice, et plus précisément de l'auto-sacrifice, est très présent dans l'histoire des femmes.
Alkestis donne sa vie à son mari persuadée que la vie de son mari vaut plus que la sienne. Comment en vient-on là, pourquoi? C'est l'énigme que tente de percer la pièce.

En quoi Alkestis est desperate?
La pièce de Marine Bachelot est une transposition contemporaine de celle d'Euripide. Nous avons également donné au titre une consonnance reliée à notre époque avec ce clin d'oeil à "Desperate housewives". Nous affirmons ainsi qu'il s'agit d'une tragi-comédie, le rire est convoqué malgré la gravité du thème. Alkestis est captive de son dévouement. Elle a bâtit son identité sur le mythe de la complémentarité. Lorsqu'elle apprend que son mari est condamné, son univers s'écroule. Elle a pris à la lettre ses engagements et ne peut se dérober au moment du pire. Elle s'est elle-même mise dans un piège impossible à transgresser.

Le flyer comporte un ballon de foot, quel est le lien avec le spectacle?
Nous avons librement adapté le texte d'Euripide et dans notre fable, Admétos, roi de Thessalie devient star de foot. Une manière aussi d'introduire la puissance du footballisme dans notre société.

Quel serait le message de ce spectacle?
Aucun message, mais des questions! De quoi est fait le mythe de la complémentarité ? Peut-on imaginer un monde sans catégories et sans hiérarchie? Une femme vaut-elle un homme? Un homosexuel vaut-il un hétérosexuel? Pouvons-nous voyager dans nos identités? Etc...

Quels rapprochements et ruptures entre l'époque d'Euripide et la nôtre?
Les femmes n'avaient pas de statut de citoyennes en 438 avant JC. Nous n'en sommes plus là! Mais le mythe de la complémentarité entre hommes et femmes est toujours tenace. Et le dévouement, le don de soi est toujours perçu comme un critère de féminité.

En quoi ce spectacle interroge des questions de genre et/ou de féminisme?
Alkestis est avant tout l'épouse de son propre sacrifice de femme dévouée. Elle est le jouet de ses croyances. Le spectacle interroge les articulations entre amour et construction de genre, ou comment l'amour agit dans cette construction.

Est-ce une nouvelle étape dans votre parcours?
Ce spectacle correspond à une nouvelle étape de mon travail artistique. Il est nourri de mon travail antérieur avec la Compagnie du Revoir d'abord, puis de mes douze saisons à la Comédie de Genève.
J'étais très heureuse de travailler avec cinq comédiens que je ne connaissais pas. Une manière de me donner les meilleures chances de réinventer mon travail sans a priori.

De quelle façon envisagez-vous les dimensions artistiques et militantes (ou engagées) ?
Je ne considère pas mon travail artistique comme militant. La scène est un espace de paradoxes et de contradictions. Si le spectacle touche, émeut, fâche, secoue, c'est parce qu'il n'est pas linéaire, ni l'otage d'une seule vision. Le fait est que j'aborde des questions sensibles et qu'il est toujours commode d'enfermer les gens dans des boites quand on ne veut pas les entendre!

© Photos DR

Desperate Alkestis

Date: Samedi 17 novembre 2012

Lieu: Théâtre du Grütli, 16 rue du Général-Dufour 1204 Genève

Programme

15h00 : Desperate Alkestis, dernière saison. Table ronde autour du spectacle  (entrée libre)

Intervenantes 
Anne Bisang, metteure en scène
Marie-Noëlle Schurmans, professeure en sociologie, Université de Genève
Anne Bielman, professeure d'histoire ancienne, Université de Lausanne
Elizabeth Kukorelly-Leverington, maître-assistante en littérature moderne, Université de Genève

Modération : Caroline Dayer, l'émiliE

19H00 : Spectacle (réservation au 022.888.44.88)

22H00 : Concert de Billie Bird (entrée libre)