updated 9:44 AM CEST, May 9, 2017

Retraite anticipée pour Maria Bernasconi

La conseillère nationale socialiste Maria Bernasconi vient d'annoncer qu'elle ne se représentera pas à l'élection au Conseil national en 2015. La Genevoise a été élue pour la première fois au Conseil national en 1995. Entrée en politique il y a plus de 20 ans, elle rend hommage à Micheline Calmy-Rey et à Christiane Brunner qui l'ont poussée à se présenter au Grand Conseil puis au National.

Trois engagements ont particulièrement marqué sa carrière politique : Maria Bernasconi rappelle  en premier lieu son combat pour l'égalité entre femmes et hommes. Ensuite, en tant que présidente de la commission de gestion du Parlement, elle s'est «beaucoup engagée pour le bon fonctionnement de nos institutions démocratiques». Enfin, elle relève son travail en faveur de la politique du du personnel et le service public.

Maria Bernasconi fait néanmoins ce constat amer: "le néolibéralisme n’en finit pas de faire des dégâts, et sur ce terreau fertile s’épanouit le populisme de certains politiciens". Selon elle, "on ne peut pas laisser l’économie définir la politique. Le peuple doit se rendre compte qu’il ne nous faut pas moins d’Etat et moins de politique, mais davantage de solidarité, de règles et un service public performant". Elle souhaite poursuivre son engagement comme «syndicaliste et citoyenne responsable».

Photo @ Anne C.