updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

La caravane de la MMF, action durable?

Le Comité International de la Marche mondiale des femmes appelle les femmes du monde entier à s'organiser pour transformer 2015 en une année d'actions communes contre les causes de la pauvreté et les violences faites aux femmes. Mais l'action en Europe suscite déjà la polémique avant même d'exister. En effet, les éco-féministes voient d'un mauvais oeil une caravane de camions polluants supposée rouler des milliers de kilomètres et distribuer des flyers sur tout un continent.

 

Depuis le début, l'ambition de la MMF est de construire un mouvement permanent des femmes qui puisse, en même temps, changer le monde et changer la vie de toutes femmes. La Marche mondiale des femmes est une plate-forme qui visibilise ces luttes au niveau mondial et qui crée des liens et des synergies avec les combats de femmes d’ici et d’ailleurs. En Europe, la quatrième action internationale de la MMF doit prendre la forme d'une caravane qui circulera à travers le continent de mars à octobre et qui passera en Suisse autour du 14 juin 2015. Pour autant, tout reste à créer. Afin de discuter et de préparer cette action, la MMF organise une réunion

le mercredi 15 octobre 2014 à 18h30 à la Bibliothèque Filigrane - 67, rue de la Servette à Genève

A cette occasion, Miriam Nobre et Alessandra Ceregatti, militantes de la Marche mondiale des femmes au Brésil, membres du secrétariat international de la MMF, seront présentes.

Différentes pistes sont à l'étude pour le déroulement du voyage de cette caravane en termes d'étapes et de vie itinérante. L'idée serait de développer les pratiques féministes  et de proposer aux femmes des alternatives au monde capitaliste. Si l'action est en soi intéressante, reste que le principe d'acheter des véhicules et de sillonner l'Europe en camion n'a rien d'éco-féministe. Quant à créer un énième site web et produire encore et encore de la communication, du matériel promotionnel, cela ne fait qu'alourdir notre empreinte carbone déjà obèse. Avant de se lancer dans l'aventure et de proposer une alternative au monde capitaliste, la MMF devrait penser aux moyens responsables et durables de son action. Gageons que les militantes de la MMF sauront corriger le tir et choisiront un mode de transport plus adapté pour répandre la bonne parole.

Plus d'infos sur www.marchemondiale.ch