updated 9:44 AM CEST, May 9, 2017

Les dérapages de Suzette Sandoz

Après l’annonce du Conseil fédéral qui a présenté un rapport visant à adapter le Code civil à la réalité sociale actuelle et à transformer notamment le partenariat enregistré entre couples de même sexe en mariage, Suzette Sandoz, professeure honoraire crée la polémique lors de son intervention sur les ondes de la RTS. La communauté LGBT se sent insultée comme en témoignent les réactions sur les réseaux sociaux.

La ministre de la Justice, Simonetta Sommaruga a donc exposé hier les différentes pistes qui dépoussiéreraient de façon notable les textes régissant les unions. La première option serait de faire du partenariat enregistré une copie du mariage. Cette loi entrée en application en 2007 pour les seuls couples gays et lesbiens pourrait être élargie aux hétérosexuels. L’autre possibilité serait d’ouvrir le mariage aux couples homosexuels. A noter que ces deux propositions font partie de l’initiative des Verts’libéraux, acceptée en commission du Conseil national en février dernier. Mais avant d’entrer en matière, le peuple devra d’abord rejeter l’initiative du PDC «Non à la pénalisation du mariage» qui tente d’inscrire dans la Constitution une définition strictement hétérosexuelle du mariage.

C’est pour réagir à ces propositions que Suzette Sandoz était invitée ce matin sur la RTS. On connaissait depuis longtemps ses positions conservatrices sur le couple et la famille. Eh bien, les auditeurs-trices n’ont pas été déçu-e-s. A coup de poncifs essentialistes («la notion de mariage hétérosexuel assure la garantie d’une transmission de la vie, d’un maintien de survie de la société» (sic)), cette universitaire récite les propos de la Manif pour tous. Les couples homos feraient croire à leurs enfants qu’ils ne sont pas issus d’une cellule mâle et d’une cellule femelle toujours selon cette éminente professeure qui n’a visiblement pas dû fréquenter beaucoup d’homoparents. Pour elle, ils seraient des «cobayes». Dans ce cas, «je ne suis pas sûre qu’on respecte les droits de l’homme». Les familles arc-en-ciel apprécieront… «Le mariage pour tous est une tromperie» pour la dame qui n’en démord pas. Elle va plus loin en déclarant qu’il y a «une pulsion de mort» dans le fait d’accorder le mariage aux homos… 

Les réseaux sociaux se sont immédiatement emparés du sujet et le hastag #sandoztaistoi a été lancé. Léonore Porchet, présidente des Verts Lausannois a interpelé la RTS dans un tweet en demandant s’il était «normal de laisser cette dame insulter librement plus de 10% de la population». Si la communauté LGBT se sent en effet blessée par ces propos, de manière plus générale les gens sont attérés par tant d’ignorance. Quant à consacrer pratiquement une demi-heure d’antenne à une personne d’un autre temps, c’est dommage. Espérons que la RTS donnera un droit de réponse !