updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

Photo de groupe au bord du fleuve

  • Published in Livres

Ce roman féministe et militant met en scène quinze casseuses de cailloux dans une carrière au bord d’un fleuve africain. Elles apprennent que la valeur de leur marchandise a considérablement augmenté sur le marché et décident de revendiquer une augmentation du prix de leur sac de 10’000 à 200’000 FCFA.*

Pendant une dizaine de jours, à travers le récit de leur porte-parole Méréana, nous suivons cette lutte qui coûtera la vie à l’une d’entre elles. Si les négociations avancent et que les ministres s’en mêlent c’est qu’une réunion des femmes des présidents africains doit avoir lieu dans la ville. L’affaire prend vite un tour politique et les autorités essaient de l’étouffer avec une grosse enveloppe et des promesses de déclarations pro-gouvernementales aux médias. Mais ces militantes ont découvert leur pouvoir et tirent habilement leur épingle du jeu.

Livre magnifique : ces femmes aux destins cabossés, victimes de tous les maux de l’Afrique en développement, SIDA, machisme, mariages forcés, guerres civiles, viols, font preuve d’une solidarité, d’un dynamisme impressionnant et de la conscience qu’elles s’en sortiront par l’éducation et la formation professionnelle.

Emmanuel Dongala est un écrivain congolais et vit aux USA depuis la guerre civile de 1997.

*au cours du jours : 10’000 FCFA valent environ 15 euros

 

Photo de groupe au bord du fleuve

Emmanuel Dongala, Ed. Actes Sud, 2010, 334 pages