updated 9:44 AM CEST, May 9, 2017

Un troussage de domestique

  • Published in Livres

14 mai 2011, coup de tonnerre dans tous les médias : le candidat favori pour la présidence de la République française est arrêté à New-York. L’homme blanc, riche et puissant est écroué pour violences sexuelles  envers une femme noire, émigrée, travailleuse pauvre. La presse française et les caciques du PS s‘affolent et expriment à cette occasion leur mépris des femmes qui n’a d’égal que leur arrogance de classe. Comme l’écrit très bien Christine Delphy, «ce fut l’occasion pour beaucoup de dire tout haut ce qu’on ne croyait même pas qu’ils pensaient encore tout bas».

 

Cet ouvrage recueille les réactions des féministes, très rapides, après la nouvelle stupéfiante. A l’encontre des socialistes qui défendent avant tout leur leader, les féministes descendent dans la rue dès le 22 mai et organisent leur riposte dans la presse.  Peu à peu leurs arguments pour le respect et la liberté des femmes gagnent du terrain. Un Jean-François Kahn qui avait sorti cette scandaleuse expression «Ce n’est qu’un troussage de domestique»  recule et s’autoflagelle.  Elles ouvrent les vannes de la parole des femmes. Des journalistes, des parlementaires osent enfin révéler le sexisme de leurs milieux, les couleuvres qu’elles se sentent obligées d’avaler pour garder leur place. Les femmes françaises acquièrent un nouveau regard sur la banalisation des violences sexuelles qu’elles ont dû subir et beaucoup rejoignent le combat  féministe.

 

Alors que DSK et sa femme, figure emblématique de l’épouse idéale, se refont une carrière respectable, il vaut toujours la peine de lire la prose stimulante des meilleures Françaises, pour s’encourager à continuer avec elles les luttes féministes.

 

 

Un troussage de domestique

recueil de 23 contributions féministes, coordonnées par Christine Delphy

Ed. Syllepse, Paris, 2011, coll. «Nouvelles questions féministes»

182 pages